Transport routier : un accord sur une revalorisation salariale

Date:

Un accord a été signé le 10 février dernier entre certains syndicats de salariés et deux fédérations patronales du transport routier.

Cet accord porte sur une revalorisation des rémunérations conventionnelles ainsi qu’une amélioration de la prévoyance santé, des points aujourd’hui cruciaux selon l’avis de Vir Transport.

Rappelons que les partenaires sociaux étaient en négociations depuis plusieurs mois sur ces sujets sensibles. Explications.

Salaires et prévoyance santé au cœur de cet accord

Si les syndicats revendiquaient une augmentation des salaires de 10 % au minimum, l’accord validé par les partenaires sociaux (à savoir la CFDT, la CFTC, la CFE-CGC ainsi que du côté patronal l’OTRE et la FNTR) prévoit une hausse de 5 % dès le 1er février puis une autre augmentation de 1 % au 1er mai.

L’enjeu de cette revalorisation est de permettre à l’ensemble des coefficients de la grille salariale de la branche de passer à nouveau au-dessus du niveau du Smic. Cet accord porte par ailleurs sur un autre volet, à savoir la santé.

Il a ainsi été décidé d’une amélioration du délai de carence appliquée lors d’une hospitalisation. Celui-ci sera désormais de 3 jours, et non plus 5. En outre, lors de l’hospitalisation d’un enfant, le salarié pourra s’absenter pendant 2 jours au minimum, sans perte au niveau de sa rémunération.

Enfin, des indemnités journalières complémentaires à celles de la Sécurité Sociale devront être payées au salarié en cas d’arrêt maladie de longue durée.

Une décision qui ne fait pas l’unanimité

Le président de la fédération CFTC-Transports, Thierry Douine, a déclaré que cet accord ne permettait « pas de sabrer le champagne mais les petits pas valent mieux qu’un échec et le maintien des grilles salariales 2021 ».

De son côté, Jean-Marc Rivera, le président de l’OTRE, reconnaît que « les négociations ont été complexes mais au moins elles ont abouti. Cela aurait été très ennuyeux de ne pas trouver un accord ». Ainsi, si certains syndicats semblent satisfaits de l’accord conclu, d’autres partenaires sociaux sont plus catégoriques.

C’est le cas notamment de l’organisation patronale de l’Union TLF, qui a refusé de signer cet accord. Ses adhérents ne seront ainsi pas tenus d’appliquer l’accord signé. De même, les syndicats FO et CGT ont également refusé de signer l’accord, excepté pour la CGT le volet concernant la santé.

Patrice Clos, le secrétaire général de FO-Transports, explique ainsi que « la revendication principale était une augmentation de 10% pour que les métiers soient attractifs. On est loin du compte. A la prochaine augmentation du Smic on repasse en dessous ».

Quoi qu’il en soit, cet accord était nécessaire. Le secteur du transport routier de marchandise doit en effet faire face à une importante pénurie de personnel, notamment du fait d’une faible attractivité. En France, il manquerait ainsi entre 40 000 et 50 000 chauffeurs de poids lourds (d’après les estimations patronales). C’est pourquoi cet accord représente d’ores et déjà une avancée.

Malgré tout, il est désormais important pour les partenaires sociaux de poursuivre les discussions portant sur l’amélioration des conditions de travail des chauffeurs routiers. Les sujets des conditions d’accueil chez les clients, de l’interdiction de charger ou de décharger de la marchandise, du temps d’attente doivent impérativement être mis à l’ordre du jour du ministère des Transports.

Autres articles

Voiture : achat, réparation… 1500 aides à la mobilité pour l’emploi listées sur ce nouveau site

Share post:

Subscribe

spot_imgspot_img

Populaire

Plus d'informations
Related

Project LOC : Envie d’ouvrir son agence de location de voiture de luxe ?

Contrairement à ce que pensent certains du grand public,...

Comment signaler un serveur Discord ?

Discord est l'une des plateformes de médias sociaux les...

La liste des affaires à mettre dans sa valise pour les vacances

Les vacances doivent vous permettre de déstresser et oublier...

Soulager les douleurs menstruelles grâce à la ceinture menstruelle : avis et bienfaits

Aujourd'hui, face à la douleur menstruelle et d'autres symptômes...