Interview de Serge Marignan, auteur de « Viens ! » 

Date:

Avec sa couverture en noir et blanc et ce couple qui s’embrasse passionnément, le nouveau roman de Serge Marignan est une invitation à la lecture… G

râce à son titre énigmatique et ses thématiques atemporelles, l’auteur en personne nous en dit un peu plus sur les mystères qui se cachent entre les pages de ce livre, qui n’est pas tout à fait une romance comme les autres. Zoom sur l’écriture d’un enthousiaste aux multiples talents, tout en transparence.

Bonjour, Monsieur Marignan. Même si nous avons lu votre biographie sur votre site officiel, pouvez-vous vous décrire en quelques mots ?

Retraité, j’ai 66 ans et j’habite en Haute-Corse dans le petit village de Pietranera. Natif du sud de la France, j’ai vécu et travaillé en de nombreux territoires en qualité de comptable tout d’abord et puis d’assistant RH.

La lecture a été ma première passion et l’écriture, en toute logique, a suivi. J’en ai acquis d’autres depuis et parmi elles, la musique et le cinéma. À ce jour j’ai fait paraître trois livres dont « Viens ! », qui est mon premier roman.

Le livre « Viens ! » est une romance qui laisse un goût doux-amer au lecteur. Est-ce que l’écriture a été éprouvante pour vous ?

Non, aucunement et je la qualifierais même de naturelle au vu de la fluidité de rédaction et du temps consacré à la conception de ce roman.

En combien de temps l’avez-vous écrit ?

Onze mois tout juste, recherches comprises.

Vous sentez-vous bien accompagné par la maison d’édition qui vous a fait confiance, pour votre livre « Viens ! » ?

Oui, j’ai été pris en charge dès mon arrivée de manière très satisfaisante. Au niveau de la correction du manuscrit déjà opérée par une correctrice et non par un logiciel de correction comme il arrive trop souvent d’en rencontrer ailleurs, et puis en ce qui concerne l’élaboration de la couverture et de la quatrième de couverture. Pour les travaux de mise en page, il y a eu beaucoup d’échanges entre cette maison d’édition et moi-même et le résultat est, je pense, à la hauteur de l’attente de chacune des deux parties.

La chronologie atypique du roman permet de faire des bonds dans le temps, jusqu’aux années 70. Vous considérez-vous comme un nostalgique de cette époque ?

Je n’ai pas choisi la chronologie classique d’un roman, car je souhaitais que le lecteur ou la lectrice soit au cœur du récit. Pour cela, j’ai opté pour la forme du journal intime. En fait il y en a deux, celui de l’adolescence et celui plus contemporain et ces deux journaux s’interrogent et dialoguent entre eux.

Les années 70 sont les années de mon adolescence, et bien avant de définir mon histoire, je savais qu’elle allait se passer, en partie, dans cette période. Je l’ai connue et aimée, mais je n’en suis pas nostalgique, même si je me plais à voyager de temps à autre sur ses sentiers encore balisés.

Les premiers émois de Julien, votre personnage principal et de Michèle sont très réalistes, car ils retranscrivent bien l’immaturité des adolescents. Pensez-vous que la jeunesse d’aujourd’hui peut se reconnaître dans cette histoire malgré les différences générationnelles ?

Oui, le couple fusionnel formé par Michèle et Julien est traversé assez souvent dans sa courte, mais intense histoire, par cette immaturité qui est, après tout, l’attribut de nos jeunes années. Mais je souhaiterais faire observer toutefois à vos lecteurs que Michèle qui a trois ans de moins que Julien est bien souvent mature dans ses réflexions ou ses comportements à l’inverse de son Julien. L’amour est une langue intemporelle et universelle et à ce titre, toutes les générations s’y retrouvent !

La frontière entre vous, auteur et Julien semble mince. Mais quels sont les écarts importants entre vous et votre protagoniste, si elles existent ?

« Viens ! » est avant tout une fiction et non un récit autobiographique. Je me suis plu à voyager entre réel et imaginaire et à les faire se confronter en permanence dans la construction de cette romance. Quant aux écarts qui pourraient exister entre le personnage et son auteur, je vous livre les mots du critique littéraire et romancier corse, membre de l’Académie française, Angelo Rinaldi qui a écrit quelque part : « On se retrouve dans toutes les fictions, ne serait-ce que comme une hypothèse de soi-même. »

De nombreuses références musicales se glissent dans votre ouvrage, dont Alice Cooper, le Festival de jazz de Junas… Êtes-vous musicien ?

Je n’ai pas été musicien, mais j’ai pratiqué dans mon enfance et mon adolescence, après avoir appris le solfège pendant quelques années, des instruments comme la clarinette, la guitare ou encore la batterie. Et depuis l’âge de trois ans environ j’écoute de la musique tous les jours.

La poésie est aussi présente, car votre héros ordinaire rédige des vers pour s’exprimer. Avez-vous déjà écrit des poèmes, et si la réponse est positive, avez-vous prévu de vous lancer dans la publication d’un recueil ?

J’ai écrit deux recueils de nouvelles brèves et de poésies en vers libres basés essentiellement sur des souvenirs d’enfance et d’adolescence, mais pas uniquement. Alors, il était tout à fait normal que le jeune Julien en fasse autant. Et quoi de mieux entre nous que la poésie pour aborder les filles !

Que diriez-vous à un fan de lecture, pour le convaincre de lire votre livre ?

Je lui dirais qu’en choisissant de lire « Viens ! » il partira pour un beau voyage sur les ailes de l’amour certes, mais aussi sur celles du souvenir, celui des années 70 au travers d’évocations ou d’extraits de chansons d’époque, de dialogues de films et tout cela saupoudré de quelques gouttes de poésie, bien entendu. Si ça, ce n’est pas du voyage !

En bref, il est urgent pour vous de vous procurer un exemplaire du roman « Viens ! » : un récit riche en émotions, qui vous fera rêver et espérer. Une plume passionnée au service de sujets qui parleront à toutes les générations. L’ouvrage est disponible aux éditions Des Auteurs des Livres depuis février 2022. Une fiction au goût d’éternité, qui ne laisse personne indifférent.

Pour commander le livre : https://desauteurs-deslivres.fr/product/viens/

Share post:

Subscribe

spot_imgspot_img

Populaire

Plus d'informations
Related

Comment mettre Netflix du téléphone à la télé sans wifi

Diffuser Netflix sur la Télé depuis son téléphone Si vous...

Est-on vraiment maître de sa vie ? Marc Desaubliaux publie « Un homme sans volonté ».

              La maison d’édition « Des auteurs des livres » présente...

Les Technologies pour rendre autonome un chalet en bois : que faire

Quelles sont les technologies pour rendre autonome un chalet...

Voyage culinaire en Australie : les plats à goûter absolument

Certes, l’Australie est moins connue pour sa cuisine. Pourtant,...