Comment fonctionnent les anti-transpirants ?

Date:

La transpiration est un moyen pour le corps de se rafraîchir et de se débarrasser de certains produits chimiques. Il est normal de transpirer après avoir fait de l’exercice, lorsqu’il fait chaud ou lorsqu’on a peur. Pour certaines personnes, la transpiration est un problème qui peut être difficile à vivre, même si elle ne cause pas principalement un problème de santé en particulier. Elles peuvent transpirer même s’il ne fait pas chaud ou qu’elles ne font pas d’exercice. Les odeurs de transpiration peuvent les gêner au quotidien. Dans de telles situations, il est généralement conseillé d’utiliser un anti-transpirant

Qu’est-ce qu’un anti-transpirant ?

L’anti-transpirant est un produit de soin qui vise à réduire le flux de sueur. C’est un produit moins invasif et les experts recommandent de l’essayer en premier avant d’avoir recours à d’autres traitements pour réduire la transpiration excessive.

Il ne faut pas le confondre avec le déodorant, qui n’est là que pour combattre les mauvaises odeurs. Les déodorants n’empêchent pas la transpiration. Souvent, le déodorant et l’anti-transpirant sont combinés en un seul produit. Les anti-transpirants contiennent des sels d’aluminium qui agissent en bloquant les pores de la couche externe de la peau. L’évacuation de la sueur devient ainsi plus difficile. Le sel d’aluminium a aussi son rôle à jouer dans la réduction de l’odeur associée à la sueur.

Comment fonctionnent les anti-transpirants ?

Les sels d’aluminium dans les anti-transpirants sont solubles tant que la formulation est acide (pH faible). Lorsque les anti-transpirants sont appliqués sur la peau et entrent en contact avec la sueur, le pH augmente. Cela fait précipiter les sels d’aluminium qui forment un bouchon sur les glandes sudoripares. La sueur continue d’être produite par les glandes sudoripares, mais elle ne parvient pas à atteindre la surface de la peau. Lorsque votre corps détecte que le canal sudoripare est bouché, un mécanisme de rétroaction arrête le flux.

La sueur est inodore, mais l’odeur de transpiration est due aux bactéries naturelles présentes sur la peau qui décomposent les protéines de la sueur. Les produits antisudoraux de nouvelle génération contiennent des composés d’aluminium et de zirconium. Ceux-ci sont mieux tolérés par la peau et sont moins susceptibles de provoquer une irritation ou une aggravation du feu du rasoir.

Il est considéré comme la première ligne de traitement de la transpiration excessive ou hypersudation des mains, des aisselles, des pieds et parfois du visage.

Comment utiliser un anti-transpirant ?

Un anti-transpirant à forte concentration est généralement plus efficace qu’une préparation à faible concentration ou sans aluminium. Toutefois, l’augmentation de la concentration peut également accroître le risque d’effets secondaires. En général, les experts recommandent une approche systématique pour combattre l’hyperhidrose à l’aide d’anti-transpirant. Commencez par des formules plus douces pour la peau comme les produits traditionnels en vente libre. Vous pouvez ensuite passer par des anti-transpirants plus puissants (formule sous ordonnance) jusqu’à ce que vous soyez soulagé.

Il est fortement recommandé d’appliquer les anti-transpirants sur une peau propre et sèche, après avoir pris une douche  fraîche. L’idéal est de le faire au moment du coucher. Cette méthode permet d’empêcher la transpiration le jour suivant. Pendant le sommeil, la transpiration est limitée et les principes actifs ont plus de chances d’être absorbés par les glandes sudoripares. Au matin, il ne faut pas oublier de rincer.

Appliquez régulièrement selon les instructions de votre dermatologue. Au début, cela peut être 7 à 10 nuits d’affilée. Ensuite, vous pouvez réduire à une nuit sur deux pendant une semaine. Gardez à l’esprit que les avantages des anti-transpirants sont temporaires et que le produit doit être réappliqué pour rester efficace. Par ailleurs, il ne faut jamais utiliser un anti-transpirant sur une peau blessée ou une peau fraîchement rasée ou épilée. Le mieux est d’attendre 24 h après le rasage pour employer le produit.

Les produits antisudoraux ne doivent jamais être appliqués sur des zones comportant des muqueuses : le nez, la bouche, les organes génitaux… Si vous avez la peau sensible, il est préférable de les tester sur une petite zone et de vérifier s’il y a des rougeurs ou des irritations avant d’utiliser l’anti-transpirant. La lecture des étiquettes est le meilleur moyen de savoir si l’utilisation d’un anti-transpirant peut entraîner une réaction allergique ou des risques supplémentaires pour la santé.

Share post:

Subscribe

spot_imgspot_img

Populaire

Plus d'informations
Related

Comment mettre Netflix du téléphone à la télé sans wifi

Diffuser Netflix sur la Télé depuis son téléphone Si vous...

Est-on vraiment maître de sa vie ? Marc Desaubliaux publie « Un homme sans volonté ».

              La maison d’édition « Des auteurs des livres » présente...

Les Technologies pour rendre autonome un chalet en bois : que faire

Quelles sont les technologies pour rendre autonome un chalet...

Voyage culinaire en Australie : les plats à goûter absolument

Certes, l’Australie est moins connue pour sa cuisine. Pourtant,...