Comment mesurer le bien-être au travail ?

Date:

Savez-vous qu’une personne passe plus de 70 000 heures à travailler dans sa vie ? Le temps réel que nous passons au travail constitue environ 23 % de notre vie.

Le capital humain étant la première ressource de l’entreprise, le bien-être au travail ne doit pas être pris à la légère.

Ainsi, il est impératif d’être de bonne humeur et en bonne compagnie au travail.

Le bien-être au travail, c’est quoi ?

Le bien-être au travail est défini comme l’ensemble des facteurs susceptibles d’influer la qualité de vie des collaborateurs sur son lieu de travail. Plusieurs éléments impactent la santé physique ou morale des employés au travail, dont notamment les points ci-après :

  • sécurité au bureau ;
  • hygiène des locaux ;
  • protection de la santé ;
  • impact moral et physique des tâches ;
  • espace de travail ;
  • etc.

L’Organisation Mondiale de la Santé préconise cet aspect du travail pour prévenir et réduire le stress des employés. L’entreprise se doit ainsi de trouver une harmonie satisfaisante entre les besoins du travailleur et les conditions du milieu de travail.

Il faut noter que la motivation individuelle et collective est étroitement liée à la qualité de vie au travail. Un employé qui s’épanouit et qui se sent bien dans son travail est systématiquement un employé motivé.

Par conséquent, pour garantir le bien-être des travailleurs, l’employeur a pour tâche de mettre en place des plans d’action qui leur permettent d’évaluer et d’améliorer l’état d’esprit de chacun. À noter que le bien-être au travail a plusieurs conséquences :

  • physiques ;
  • psychologiques ;
  • émotionnelles
  • et psychosociales.

Au final, le niveau d’efficacité de l’entreprise est en partie représenté par la santé de ses employés.

Pourquoi le bien-être au travail est-il important ?

Il est plus que nécessaire de favoriser le bien-être au travail pour non seulement augmenter la productivité des employés, mais aussi pour favoriser l’engagement de ces derniers au sein de l’entreprise. Le bien-être au travail constitue également un levier pour les entreprises pour pouvoir recruter des talents. En effet, une bonne atmosphère au travail (qui se répand généralement par le bouche-à-oreille) attire automatiquement les bonnes graines et améliore l’image de la société.

L’amélioration des conditions de travail permet à l’employé et à l’employeur de :

  • Réduire le stress ;
  • Motiver les employés ;
  • Réduire l’épuisement professionnel ou burn out ;
  • Préserver la santé mentale et physique ;
  • Fidéliser les collaborateurs ;
  • Accroître la productivité et l’engagement ;
  • Réduire le turn-over ;
  • Attirer de nouveaux recrus.

La liste n’est pas exhaustive, mais au-delà de la rémunération et des aspects financiers, il existe bien des raisons qui justifient l’importance de la santé des travailleurs.

ATTENTION : Contrairement au bien-être, le mal être au travail est handicapant pour l’entreprise. Aussi, la protection de la santé des employés, mentale ou physique est une obligation pour l’employeur. Le bien-être au travail doit être favorisé par l’entreprise. Puis, comme nous passons en principe 7 h à 8 h par jour au boulot, il serait très judicieux de joindre l’utile à l’agréable. Ainsi, la réciprocité entre les deux parties doit être visible : l’employé prend soin de l’entreprise et vice versa.

Mesurer le bien-être en entreprise, indicateurs et outils

Il existe des indicateurs qui permettent d’évaluer le bien-être des travailleurs. Cette mesure permet à l’entreprise d’avoir un aperçu sur la santé des employés et d’être réactive par rapport aux signes et alertes.

  • Les absences : fréquence d’absences, motifs de congés
  • L’engagement au travail : nombre de démissions, nombre de fautes professionnelles récurrentes, taux de ponctualité
  • La sécurité en entreprise : congé maladie, nombre d’accidents de travail, couverture sociale
  • L’attractivité de la société : nombre de candidatures reçues, nombre d’interactions sur les médias sociaux

En parallèle, des outils ont été développés pour mesurer la santé au travail :

  • L’indice du bien-être au travail : mesure la confiance entre l’employé et l’employeur en mesurant le taux de mal être. Cela permet d’évaluer l’engagement du capital humain. Le taux de mal-être est déterminé par le nombre d’arrêts de travail, les maladies, les grèves et la disponibilité.
  • La Mesure Management Santé : mesure le bien-être au travail sur 5 indicateurs, à savoir les risques professionnels, les risques liés à l’organisation, l’état de santé, l’hygiène de vie, et le contexte social.

Des entreprises organisent annuellement une évaluation de la santé des employés en leur demandant de répondre à un questionnaire. La mesure de l’épanouissement peut se faire également par l’intermédiaire d’un prestataire externe.

Conclusion

Le bien-être au travail fait référence à la satisfaction et à l’épanouissement des employés. Toutes les actions, aussi petites qu’elles soient, auront un impact négatif au positif. Améliorer constamment le bien-être au travail est ainsi l’affaire de tous.

Il est primordial de mettre en place des plans d’action pour mesurer et améliorer cet état d’esprit au travail. Les résultats d’une bonne santé au travail sont bénéfiques pour l’employé (individuellement et collectivement) et l’employeur à la fois.

découvrir un top site qui regroupe des experts du digital : https://www.mon-expert-digital.com/

Share post:

Subscribe

spot_imgspot_img

Populaire

Plus d'informations
Related

Description Geranabol Fat Burner Magnus Pharmaceuticals

Les suppléments de combustion des graisses sont l'un des...

Que devez-vous regarder lorsque vous voulez acheter de l’Oxandrolone ?

Dans le domaine de la musculation, il est très...

Utilisation des stéroïdes dans le culturisme

Toute personne impliquée dans le sport a entendu parler...

Les 10 meilleurs stéroïdes anabolisants pour augmenter la force en France

Les stéroïdes anabolisants sont très demandés en pharmacologie du...